POMPES DE TRAITEMENT


Quand il faut contrôler un fléau ou une maladie sur les plantes, il est primordial d’appliquer un produit phytosanitaire. Il faut que celui-ci atteigne de façon appropriée toutes les parties de la plante, obtenant ainsi une imprégnation suffisante.

Une bonne distribution du produit phytosanitaire s’obtient en pulvérisant le produit à une pression suffisante et avec une taille de goutte appropriée. C’est pour cette raison, qu’on emploie des pompes à haute pression.

Fonctionnement et caractéristiques des pompes de traitement phytosanitaire

Les pompes de haute pression peuvent être actionnées par des moteurs à essence/gasoil ou par des moteurs électriques.

Un réservoir est nécessaire pour la dilution du produit selon la dose recommandée par le fabricant et la mise en place d’un mélangeur avec hélice, si le mélangeur de la pompe n’est pas suffisant.

La pompe l’aspire, et grâce à un pistolet, la taille de la goutte peut être graduée.

Dans les serres, on installe un réseau de tuyaux à haute pression en PE de haute densité, qui sortent de la pompe et distribuent par les couloirs, pour que l’opérateur avec un tuyau flexible et portable, auquel est fixé le pistolet, puisse réaliser l’application du produit de façon plus commode.

 

Un Réseau de sulfate comprend une installation destinée à l’application de traitements phytosanitaires dans les serres.

 

L’installation est composée de :

  • Une tête de pompage, avec dépôt de préparation des mélanges et une pompe à haute pression
  • Un réseau de tuyaux, avec des conduits préparés pour la haute pression. Ce réseau dispose de doses réparties tout le long de la serre.
  • Un kit de tuyaux avec pistolet d’application, ce tuyau s’adapte aux doses mentionnées précèdemment.

 

De cette manière, on supprime la nécessité de transporter des sacs de traitements (de 15 a 20 kg) par les opérateurs, les voyages et le temps nécessaires pour les recharger. On obtient ainsi d’une manière rapide et commode l’application du traitement aux cultures.